Slide Title 1

Aenean quis facilisis massa. Cras justo odio, scelerisque nec dignissim quis, cursus a odio. Duis ut dui vel purus aliquet tristique.

Slide Title 2

Morbi quis tellus eu turpis lacinia pharetra non eget lectus. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Donec.

Slide Title 3

In ornare lacus sit amet est aliquet ac tincidunt tellus semper. Pellentesque habitant morbi tristique senectus et netus et malesuada fames ac turpis egestas.

lundi 13 février 2017

TEMOIGNAGE D'ESTEBAN, SOIGNE EN GEORGIE

Bonjour,
J’ai 43 ans et je suis atteint de mucoviscidose et diabétique insulino-dépendant.
Je suis colonisé depuis mes 9 ans par le Pseudomonas aeruginosa (pyocyanique) qui m’occasionne  beaucoup de problèmes pulmonaires. J’effectue des cure anti-pyocyanique d’antibiotiques par voies veineuses très régulièrement ce qui me provoque des effets secondaires importants et une résistance à de nombreux antibiotiques.
Ayant vu par hasard un reportage TV concernant la phagothérapie, j’ai tenté l’aventure Géorgienne accompagné par l’équipe de « Se Soigner En Géorgie »
Non seulement j’ai trouvé un traitement bien au-delà de mes attentes mais j’ai aussi rencontré un peuple chaleureux, bienveillant, riche de culture et de traditions.
En seulement quelques jours, mon état de santé s’est considérablement amélioré…j’ai commencé à être moins essoufflé, à tousser beaucoup moins, à sentir l’air pénétrer mes poumons et surtout…pouvoir enfin dormir normalement comme une personne lambda.
A mon retour, j’ai retrouvé mon fils de 4 ans avec qui je peux maintenant jouer à la bagarre, sauter au trampoline, jouer au foot, faire des ballades en vélos…bref de profiter de tous les moments importants de la vie dont j’étais privé avant.
Pour moi, c’est une seconde chance sur la vie que m’ont offert les bactériophages.
Je ne remercierai jamais assez toute l’équipe de « Se Soigner En Géorgie » pour toute l’organisation de mon séjour ainsi que les médecins de la clinique Eliava !
Zviad, mon chauffeur et Tamouna mon interprète, resteront à jamais dans mon cœur !


Estéban

jeudi 1 décembre 2016

LA PHAGOTHERAPIE ET LA MALADIE DE LYME


La phagothérapie continue d'être une solution de plus en plus prisée. Aujourd'hui, elle est profondément étudiée dans le traitement de la maladie de Lyme. L'équipe du professeur Louis TEULIERES avance bien, voici un résumé de leurs travaux:

Y at-il un endroit pour les bactériophages dans le diagnostic et le traitement de la maladie de Lyme?
Jinyu Shan1, Louis Teulières2,
Et Martha Clokie1 1 Département de l'Infection, de l'Immunité et de l'Inflammation, Université de Leicester, LE1 6RH, Royaume-Uni 2 Centre des Handicaps neurologiques, Fondation A De Gaulle, Versailles, 78000, France
Les bactériophages (phages) sont des virus qui attaquent et tuent les bactéries. Ils sont utilisés efficacement pour cibler de nombreuses infections bactériennes, mais ils ont été peu étudiés dans Borrelia. Le traitement primaire actuel pour la maladie de Lyme (LD) est un traitement antibiotique, mais l'éradication complète du Borrelia est difficile. En outre, le diagnostic actuel de LD est problématique. Les phages offrent une nouvelle approche prometteuse pour le diagnostic et le traitement des LD. Dans ce projet, nous visons à développer une méthode de diagnostic phagique pour détecter Borrelia et pour identifier et développer des phages à des fins de traitement.
Nous poursuivons quatre approches; (1) Les génomes du phage de Borrelia ont été analysés et utilisés pour concevoir un diagnostic basé sur un phage, qui a été testé sur ~ 200 échantillons de sérum de patients qui sont positifs, limités ou négatifs, avec une analyse par transfert de Western. (2) des échantillons d'intestin de tiques ont été utilisés pour l'isolement du phage sur cinq souches de Lyme Borrelia dominantes. (3) les phages résidant dans les génomes de Borrelia ont été induits à partir de leurs hôtes bactériens en utilisant Mitomycin C. (4) les holins codés par un phage (enzymes qui rompent les membranes cytoplasmiques bactériennes) et les endolysines (enzymes qui décomposent les parois des cellules bactériennes) 'Anti-Borrelia' caractéristiques.
Une méthode de diagnostic à base de phage Borrelia a été développée et validée contre des échantillons de sérum humain. Cette méthode a montré une spécificité de 100% et une sensibilité ≥75%. Le test dure environ 2 heures, peut détecter Lyme à partir de 400 μl de sérum, et de distinguer Lyme de la fièvre récurrente. Borrelia a été identifié à partir de dix échantillons de tiques des 138 testés et l'identification des phages est en cours. Des phages ont été induits à partir de 7 souches de Borrelia. Les holins et les endolysines ont été surexprimés dans un système d'expression de protéines à base de levure. Nous travaillons actuellement sur leur purification.
La méthode de diagnostic basée sur les phages est rapide, hautement sensible et distingue Lyme de la fièvre récurrente. Les phages de Borrelia peuvent être induits à partir de souches et de nouvelles méthodes ont été optimisées pour les isoler des tiques.

Image de Borrelia :

vendredi 16 septembre 2016

LA PHAGOTHERAPIE AU SECOURS DES EPIDEMIES



La découverte de la phagothérapie par Félix d'Hérelle en 1915 s'est faite en observant des boites de Pétri. Félix d'Hérelle a constaté certaines taches claires sur certaines boites de Pétri imprégnée de cultures bactériennes et non pas sur d'autres. Il en a conclu qu'un microbe invisible (les bactériophages étant tellement petits qu'il a fallu l'arrivée des microscopes électroniques dans les années 40 pour pouvoir les observer) était en mesure de détruire, manger les bactéries infectieuses. "Il lui donna alors le nom de bactériophage".
Il se servit alors d'une épidémie de choléra de poules pour "inoculer" une épidémie de phages capables de détruire cette bactérie. Et c'est ce qui se produit. Les poules "infectées" proprement par des phages anti-choléra, ont disséminé leurs phages qui se sont propagés aux autres poules, ce qui a entraîné leur guérison et la fin accélérée de l'épidémie.

Une expérience à plus grande échelle et sur l'homme a été tentée avec succès en Inde en 1930-1932 contre le choléra.
On traita l'eau des puits d'une région d'un phage anti choléra, et pas ceux d'une autre région.
Les résultats ne montrèrent aucune épidémie pendant 3 ans mais quelques cas sporadiques qui entraînèrent 114 décès par choléra en 3 ans dans la zone traitée.
La région non traitée obtient dans le même temps 5  épidémies entraînant le décès au total de 3274 personnes.
Et il y a eu une épidémie de choléra en Haïti qui a entrîné la mort de 6000 personnes après le séisme de 2010. Aucun bactériophage n'a malheureusement été utilisé.
(source Manuel de la phagothérapie pratique de Paul- Hervé RICHE) 

www.sesoignerengeorgie.com



vendredi 2 septembre 2016

LA GEORGIE PAYS SECURISE?


La Géorgie souffre d'une réputation de pays mafieux, corrompu, ex-république soviétique, misérable, 1/3 monde de l'Europe, pays en guerre ...

Pourquoi ces réputations :


Effectivement, à la fin du soviétisme, une guerre a éclaté en 1991 (comme dans beaucoup d'autres pays de l'est), et terminé en 1993. Beaucoup de morts, de réfugiés et 2 nouveaux pays : l'Abhazie et l'Ossétie. Ensuite, une guerre éclair de 5 jours a éclaté en août 2008 avec la Russie qui voulait montrer ses gros bras pour empêcher l'Otan de s'installer à ses frontières en Géorgie, et pour se venger de l'indépendance donnée illégalement au Kosovo par les Américains.

Les années 1990 ont été des années de misère. La Géorgie a perdu 75% de son pib avec la fin du communisme. Ils appellent cette période : l'effondrement économique. Il y avait de l'électricité 2 à 4 heures par jour dans la capitale,les infrastructures n'étaient plus entretenues, tout se dégradait, la corruption endémique battait son plein, personne ne payait d'impôts, les mafias régnaient ("vor zakoni"). Chevarnadze, alors Président, améliore très doucement l'état de son pays, mais se fait systématiquement réélire avec des scores de république bananière, et la corruption est toujours là. Mais il a à son actif d'avoir réussi à désarmer les milices et à pacifier le pays de ses guerres civiles.


Pourquoi ça a tellement changé :


En 2004, une révolution pacifique, dite révolution des roses amène Mikhaïl SAAKACHVILI au pouvoir. Il prend les choses à bras le corps au point de se faire surnommé "le dictateur". Pour éradiquer la corruption, la mafia, améliorer l'économie, ...il licencie tous les douaniers du pays, presque tous les policiers, rétablit la perception des impôts qu'il fait rentrer dans l'économie réelle... En 2006, la Géorgie est classée environ 140ème pays le moins corrompu par Transparency international, c'est dire. En 2016, elle est classée 48ème. A titre de comparaison, même si ce ne sont pas des modèles de vertu, mais ils font  tout de même partie de l'Europe, l'Italie est 61ème et la Grèce 58ème ! C'est tout de même saluer le travail considérable effectué, et qui ne cesse de gagner des places d'année en année. Mécaniquement, l'économie repart, les investisseurs affluent, les touristes aussi (5 millions de touristes en 2015 pour un pays de 3.5 millions d'habitants).

L'économie du tourisme est une manne financière importante. Le pays a un très fort potentiel : rivages côtiers (mer noire) , climat méditerranéen, montagne, situation géographique...il faut donc de la sécurité pour les faire venir.

Les mafieux sont pourchassés, non seulement en Géorgie mais dans toute l'Europe, et jetés en prison. Plus personne ne les idolâtre, de grands chefs admirés, ils deviennent des loosers. Leur heure de gloire est passée (beaucoup de chansons à leur gloire du temps du communisme, aujourd'hui interdites!).

Les grandes villes se sont munies de caméras de vidéo surveillance et la police est active. Si vous cassez du mobilier urbain ou des voitures ou...vous pouvez être certain que la police va vous retrouver et vous demander de réparer les dégâts. Des lois simples, mais appliquées.

Les entreprises doivent payer leurs taxes et sont très contrôlées. Les lois, la aussi, sont très libérales, mais très simples. Ne pas les respecter vous met au pilori : si vous fraudez, votre nom sera inscrit sur une liste publique! et vous aurez de fortes pénalités. Pour donner un exemple de  la simplicité des lois, les charges sur une fiche de paie sont de 20%, une seule ligne sur le bulletin (ça fera rêver certains!!)à payer immédiatement. Il faut le vouloir pour ne pas le comprendre !

Résultat, l'économie affiche de bons taux de croissance, l'état a repris ses droits.
D'après un article du monde de 2014 ;Rapporté au PIB par habitant, le budget de la justice française se classe 37e sur 45, derrière la Géorgie et la Turquie.;
Mais avec des lois moins nombreuses et plus simples, cela fait bien plus d'efficacité

Résultats :

Le taux de criminalité a tellement fortement baissé d'année en année, au point qu'un site le classifie comme 3ème pays au monde le plus sécurisé (la France 56ème!):
 http://www.numbeo.com/crime/rankings_by_country

Alain LAVIT

www.sesoignerengeorgie.com

jeudi 25 août 2016

Témoignage de Madame PEZEU sur son séjour en Géorgie :



Mon fils de 26 ans a des problèmes de santé depuis plusieurs années sans qu’on sache ce qu’il a exactement. Ne faisant plus tellement confiance à la méthode de soins à l’occidentale (avec le lobby pharmaceutique qui ne pense qu’au profit et à la satisfaction de ses actionnaires), nous avons fait appel à « Se soigner en Géorgie » pour voir si des analyses de phages révèlent quelque chose et nous nous somme donc déplacés à Tbilissi, en juillet dernier.
Pour l’instant, nous ne savons pas encore si les phages pourront régler les problèmes de mon fils, mais toujours est-il que l’équipe « Se soigner en Géorgie » est extraordinaire dans l’organisation du voyage, des rendez-vous avec le corps médical, concernant l’interprétariat, le logement, les transports, les renseignements et tout ce qui peut sembler difficile lors d’un déplacement vers un pays où on ne comprend pas la langue. Surtout qu’en Géorgie les gens parlent plutôt le russe que le français ou l’anglais. Toute l’équipe de l’entreprise est bienveillante, agréable et patiente et n’hésite pas un instant à faciliter votre séjour.
En plus, les doctoresses de la clinique prennent leur temps, elles sont à l’écoute des patients, expliquent les choses et ne regardent pas leur montre. Elles sont très aimables, humbles ainsi que compréhensives et inspirent totalement confiance.
Nous avons vraiment été impressionnés par l’efficacité de toutes les personnes qui ont participé à la réalisation de notre séjours santé. 


Ursula PEZEU

Témoignage de Madame PEZEU sur son séjour en Géorgie :

Mon fils de 26 ans a des problèmes de santé depuis plusieurs années sans qu’on sache ce qu’il a exactement. Ne faisant plus tellement confiance à la méthode de soins à l’occidentale (avec le lobby pharmaceutique qui ne pense qu’au profit et à la satisfaction de ses actionnaires), nous avons fait appel à « Se soigner en Géorgie » pour voir si des analyses de phages révèlent quelque chose et nous nous somme donc déplacés à Tbilissi, en juillet dernier.
Pour l’instant, nous ne savons pas encore si les phages pourront régler les problèmes de mon fils, mais toujours est-il que l’équipe « Se soigner en Géorgie » est extraordinaire dans l’organisation du voyage, des rendez-vous avec le corps médical, concernant l’interprétariat, le logement, les transports, les renseignements et tout ce qui peut sembler difficile lors d’un déplacement vers un pays où on ne comprend pas la langue. Surtout qu’en Géorgie les gens parlent plutôt le russe que le français ou l’anglais. Toute l’équipe de l’entreprise est bienveillante, agréable et patiente et n’hésite pas un instant à faciliter votre séjour.
En plus, les doctoresses de la clinique prennent leur temps, elles sont à l’écoute des patients, expliquent les choses et ne regardent pas leur montre. Elles sont très aimables, humbles ainsi que compréhensives et inspirent totalement confiance.
Nous avons vraiment été impressionnés par l’efficacité de toutes les personnes qui ont participé à la réalisation de notre séjours santé. 


Ursula PEZEU

Témoignage de Madame PEZEU sur son séjour en Géorgie :



Mon fils de 26 ans a des problèmes de santé depuis plusieurs années sans qu’on sache ce qu’il a exactement. Ne faisant plus tellement confiance à la méthode de soins à l’occidentale (avec le lobby pharmaceutique qui ne pense qu’au profit et à la satisfaction de ses actionnaires), nous avons fait appel à « Se soigner en Géorgie » pour voir si des analyses de phages révèlent quelque chose et nous nous somme donc déplacés à Tbilissi, en juillet dernier.
Pour l’instant, nous ne savons pas encore si les phages pourront régler les problèmes de mon fils, mais toujours est-il que l’équipe « Se soigner en Géorgie » est extraordinaire dans l’organisation du voyage, des rendez-vous avec le corps médical, concernant l’interprétariat, le logement, les transports, les renseignements et tout ce qui peut sembler difficile lors d’un déplacement vers un pays où on ne comprend pas la langue. Surtout qu’en Géorgie les gens parlent plutôt le russe que le français ou l’anglais. Toute l’équipe de l’entreprise est bienveillante, agréable et patiente et n’hésite pas un instant à faciliter votre séjour.
En plus, les doctoresses de la clinique prennent leur temps, elles sont à l’écoute des patients, expliquent les choses et ne regardent pas leur montre. Elles sont très aimables, humbles ainsi que compréhensives et inspirent totalement confiance.
Nous avons vraiment été impressionnés par l’efficacité de toutes les personnes qui ont participé à la réalisation de notre séjours santé. 


Ursula PEZEU

logo

logo